a
robe a pompons inette

Emma Marie

and

Roko Button

15. October 2018.

at 7 o’clock in the evening
Villa Macadamiana second at Marianberg
Hilltop Dr Menomonee Falls, WI 53051 US

top
Image Alt

Des foulards, une salopette, et la reprise.

Des foulards, une salopette, et la reprise.

Cet été j’ai beaucoup profité de l’île de Ré.

Elle est venue à moi par une opportunité de travail, et j’en remercie l’univers encore. Il n’aurait pas pu mieux choisir.

Le calme (oui même en pleine saison, lorsque l’on connait des petits coins secrets), les conseils de l’océan et les chansons du vent. Les discours des mouettes et les danses de ces petits oiseaux mignons qui ne se déplacent qu’en bande. Le son du vide, de la vie qu’on apperçoit que si « on prend le temps ». Je parle des lapins éclairs, des araignées malignes, des sauterelles tarées, des libellules un peu gauches …

L’océan nous retient. Tu penses venir respirer l’iode 5 minute, et puis tu tombes dans le piège :
« – Attends regarde comme ma seconde vague est plus puissante.
– Ok merci, à demain.
– Non non ne pars pas ! Cette vague-là est plus longue, et la quatrième, regarde, regarde comme elle est douce, elle t’apaise … Tu vois ? Tu sens ?  »
*** Et les mouettes :
– Mon chant sort du lot ! Le mien est si doux ! Moi je te remémore un air, de ton enfance, c’est bon !  »

L’océan,et ses potes ont toujours une bonne raison de faire rester une minute de plus. Du coup, bah tu restes 20 minutes au lieu de 5, et hop, tu as médité.  –> Malins les marins !

Aussi,
sur la plage,
ça caille.
J’ai donc cousu des foulards pour SissiLaFamille.
Une même compo de tissu mais 4 couleurs différentes, que l’on peut échanger selon les occasions et les humeurs.
J’ai acheté le tissu chez Toto cours Victor Hugo à Bordeaux.
Un mètre de chaque, coupé en deux dans la longueur et rassemblé pour allonger le modèle. Hyper simple.

J’ai cousu la salopette Burda de juillet 2016 / Photos : mon Z d’amour. 

 

***  Anncha à la plage –>  Cha’ann au boulot ***

 

C’était bien l’île l’eau et le calme, mais comme je n’ai toujours pas gagné à Euromillion (11 euros 40 de gain ça ne compte pas hein ! ), il a bien fallut se remettre à bosser.
J’ai la chance de faire partie de ces gens sur-excités du bocal qui exercent plusieurs métiers, j’avais embarras du choix. Et je les ai tous choisis !
Mais je commence par ma bouille rose, Cha’ann. Parce que l’envie de coudre est revenue, avec de nouvelles idées et une motivation débordante. Je me noie dans l’envie de trafiquer du tissu autour des corps de mes clientes. On va dire que j’ai des branchies. Comme ça, c’est une bonne noyade.

Alors alors, qu’est ce qu’on fait lorsque l’on reprend une activité artisanale ?
–> On met à jour sa page facebook
–> On met à jour son compte Insta
–> On prévient les clientes en organisant une vente privée
–> Et … On crée un Eshop.
Là encore plusieurs possibilités s’offraient à moi. Aucun intérêt à se développer sur toutes les market places. Trop compliqué de créer ma propre boutique en ligne.
J’ai choisi : Un grand marché.
Mon expérience sur A little Market s’était très bien passée, et je ne veux pas vendre via un site américain.
Un grand marché s’est construit juste après la fermeture d’ALM, le 3 juillet 2017, en consultation avec la communauté de l’ancienne market place. Mise en ligne en octobre suivant : 100% fait main, 100% français. Et ça me plaît

L’équipe était passée à Bordeaux pour se présenter dans l’année, je les avais rencontrés et ils m’ont semblé accessibles, sur-motivés, bien sympathiques, très à l’écoute des requêtes des créateurs. J’aime travailler avec des vrais gens, sur lesquels je eux mettre un visage ou une voix, des gens que je peux facilement contacter si besoin. C’est le cas avec l’équipe d’Un grand marché.

Voilà donc pourquoi j’ai choisi d’ouvrir ma boutique en ligne chez Un grand marché. Maintenant, il faut la remplir … 😀

Et je commence avec une robe, un nouveau modèle, la toute première cousue dans ma nouvelle maison (ah oui j’ai déménagé, j’habite en colocation; je vous en parle vite car la baraque vaut le coup d’œil 😉 )

Ce modèle s’appelle : « La robe d’Anncha ». Tout simplement ! 🙂 Car je pourrais la porter en décliné tout l’hiver, je l’adore !!! Hyper facile à sortir, avantageuse et ultra confortable.

La toute première, est dispo dans mon e-shop. #UnBonDébut …

Je l’aime tellement que je m’en suis faite une pour la pendaison de crémaillère.
Avec des cœurs.
Plein de cœurs ! <3

OverCute, on est d’accord !

Et hop, un aperçu de la toile, j’ai préparé le patron de la version manches courtes au cas où je ne m’en lasserais pas d’ici l’été prochain. 😉

cof

Leave a Comment